• Facebook Grunge

1er donjon

April 28, 2015

 

 

 

 

 

 

 

On fume la poudre de Léon puis on y va. Elle va nous maintenir en lévitation suffisamment longtemps pour grimper le premier donjon du dragon. Il est niché à 2700 d’altitude non loin du col de la Selle. C’est sa première tour de garde et il faudra se méfier dès le début. Il n’hésiteras pas à faire craquer des pans entier de neige pour nous faire sombrer. Il est déjà tard et il faudra dormir un peu avant dans un endroit sur. 

 

We smoke Leon’s powder and we go. This will maintain us hight as long as we need to climb the first dungeon. It is up at 2700 meters, not far from the pass of La Selle. It is its first watchtower and we’ll have to be careful from the beginning. It won’t hesitate to make the snow cracking under our feet to make us fall. But it’s already late and we have to sleep a little in a safe place.

 

Les débuts de l’ascension sont ensoleillés et à l’ombre des forêts. Rien ne laisse présager un combat de cinq jours contre les dragons des montagnes, les esprits du vide et la neige. C’est pourtant vers cela que les aventuriers se dirigent maintenant. Après les forêt, ils croisent les maisons des derniers montagnards.

 

Je ferait des prières pour vous ce soir. 

 

The first steps of the ascent are shinny, in the woods. Nothing can make us imagine we are about to fight mountains dragons, deamons of emptiness and the snow, for 5 days. We meet the last mountain dwellers’ houses.

 

« I’ll pray for you tonight"

 

Non négligeable. Tout comme la poudre magique de Chamane Léon, toutes les sortes de gris-gris récoltés durant le voyage, toute incantation est bonne à prendre. Tous ces objets s’ajoutent à l’inventaire dans les sacs à dos et s’activent maintenant comme des runes de protection, d’attaque et de défense. Sarah, Aurélien, Nicolas et Charly le comprennent peu à peu lorsque les premières neiges arrivent sous leurs pieds et qu’il faut équiper les pieds de crampons. Prendre le piolet en main. Peu à peu c’est en guerrier qu’ils se transforment. 

Le chemin disparait sous la neige. La première défense du dragon. 

 

It won’t be useless. Just like Leon’s shamanic powder and every little protection’s gris-gris we collect on our way, every incantation is good to take.

As the snow start to show up, Sarah, Aurélien, Nicolas and Charly must put on their cramps and handle the ice axes. They slowly turn into warriors. The path disappear under the snow, dragon’s first defense.

 

Là bas on voit le passage vers le plateau du Donin. On y fera halte pour la nuit. On voit très bien le passage à flanc de montagne. D’abord on va marcher en travers sur la pente Est avant de progresser sur le flanc Nord. Il faudra faire attention car avant d’accéder au replat du Donin, on va évoluer au dessus de barres rocheuses enneigées et exposées à des chutes mortelles.

 

We see the Donin’s plateau, this is where we’ll stop for the night. We’ll wind uphill to get there, and we’ll have to be really careful because we’ll have to move above the rocks, exposed to fatal fall.

 

Dans le travers nos amis perdent vite le chemin et se tordent les chevilles dans une pente tantôt enneigée tantôt herbeuses tantôt pierreuses. Ils montent de plus en plus pour passer les barres rocheuses perpendiculaires au flanc de la montagne. Et montent trop. Ils espèrent rattraper le chemin alors que ce chemin est surement bien plus bas. Les premières traces dans la neige sont faite. Charly devant livre ses premiers combats contre la neige et fait évoluer ses amis en travers d’une demi-douzaine de ces barres. La dernière est la plus dangereuse car elle passe abruptement entre neige, buisson et roches. Sarah, la détentrice des runes japonaises de protection passes son premier passage flippant. Et ce ne sera pas la dernière fois qu’on l’entendra flipper. 

 

Vas-y passe doucement. Tu peux attraper la branche là. Tu peux poser ton pieds ici. Descends tranquille.

 

We quickly loose the path and twist our ankles in slopes half stony half grassy. We climb higher and higher to cross the rock faces. We’re going to high hoping to bo back to the path which is probably far below us. The first steps in the snow are done. Charly’s is fighting against the snow to make his friends evolved above the void. The last rock face is the most dangerous since it goes between snow, rocks and bushes. Sarah is freaking out for the first time. It won’t be the last...

 

« Go on, slowly. You can hold that branch here. You can put your foot there. Go down, easy. »

 

Nicolas l’épaule doucement et patiemment en parade juste derrière en cas de chute. Et ce ne sera pas la dernière fois. Ici, déjà, la chute n’est plus permise. Le précipice ne fera que s’agrandir. La suite c’est le passage du flanc Est au flanc Nord pour enfin atteindre le chemin qui se devine dans la neige. Un long trait fin surplombant de plus en plus le vide à travers neige et pierres disparaissant vers le premier niveau de la montagne. Charly trace. Il grimpe. S’efforce de faire les meilleures marches possibles pour ses compagnons. Il commence à titiller les papattes du dragons qui dort encore. 

 

Nicolas is helping her softly with patience, just behind her, just in case. It won’t be the last. Here, you don’t have the right to fall. And the ravine is just getting bigger. Charly is doing his best to make good step for his mates. He tickles the dragon’s toes, who is still asleep.

 

Chaque coup de pied dans la neige, chaque marche, chaque pas prend de plus en plus son importance. La neige s’enfonce mais pas trop. Elle sécurise sans trop se fatiguer. Doucement le groupe évolue sur la face nord, passe au dessus des barres, progresse dans les pierrets enneigés. Le combat reste facile pour Charly devant jusqu’à la croix du Donin, au dessus d’une grosse motte herbeuse surplombant la vallée menant au Sud. Vers Savièse et encore plus bas, Sion.

 

Every kick in the snow, every step is getting more and more important. It is sinking a little, but not too much. It secure without tiring. It is an easy fight for Charly until the Donin’s Cross overhanging the valley, we can see Savièse and Sion, further below.

 

On était à 857 et on est maintenant à 2240 mètres d’altitude. Le Donin est un replat avant d’attaquer l’ascension vers le Four du dragon. Puis enfin la Selle, le passage vers la cabane des Audannes. La tour de guet du monstre culminant à 2709. On a encore 500 à grimper. Demain la montagne se réveillera avec ou sans nous. Il faudra redoubler de prudence et de finesse. Si on atteint la cabane on aura un lieu sûr… In’ch’allah. On dit que ce refuge est habité par une gardienne. Il faudra être juste avec elle. Elle va nous tester dès les premiers regards et si on est mauvais, c’est dehors qu’on dormira… Comme ce soir, sur le lac gelé du Donin.

 

We were at 857 meters, now we are at 2240. The Donin is a plateau before the ascent of Le Four, and then La Selle, leading to La Cabane des Audannes, the watchtower of the monster peaking at 2709 meters. We have 500 meters left to climb. Tomorrow the mountain we’ll wake up with or without us. We’ll have to be more careful than ever. If we get to the hut we’ll be safe. Inchallah. We heard there was a guardian there. We’ll have to be fair with her, because she will test us at the first look, and if we are unpleasant we’ll sleep out in the cold. Just like tonight on the frozen lake of the Donin.

 

Première nuit dans la neige. Les tentes sont montées dans le couchant du soleil et le froid mord de plus en plus. La réalité de la difficulté rattrape les esprits des grimpeurs. Charly, qui a tracé toute l’après midi prend le contre coup du froid. Cet allié précieux du Dragon. Mais la neige fondue devient aussi alliée. Le réchaud transforme le froid de la neige en eau. Le repas est frugal sous la tente mais permet à chacun de se réchauffer. La nuit tombe, le silence aussi. Seul un vent doux et froid glisse sur les dunes blanches. Il est temps d’aller chacun se transformer en larve dans son duvet pour y conserver sa chaleur. Quatres petites larves dorment alors dans leurs cocons entourées de l’immensité blanche. L’immensité des gouffres. Le royaume du dragon, des esprits du vide et du froid. 

 

First night in the snow. We pitched the tents at sunset, and it’s getting colder. Reality and its troubles catch up the climber’s minds. Charly who traced all day long is now fighting against cold. The dragon  precious ally. But the melted snow can be an ally for our adventurers too. The stove convert ice in water to make dinner. A frugal dinner under the tent but it warms up everyone.

Dark is coming, silence too. There is only a cold wind gliding on the snowy dunes. it is time to go back in our sleeping bags to keep our bodies warm. 4 little worms in their cocoons, surrounded by the white immensity. Immensity’s abyss. Dragon’s kingdom, spirits of the void and cold.

 

Et la troupe s’endort. Essaye de s’endormir. Le froid guette dehors. La moindre sortie pipi peut être fatale. Les chaussures gèlent dans les vestibules des tentes. Déjà le froid attaque. Les étoiles brillent dans le ciel pur mais elle ne sont d’aucune aide. Trop éloignées. L’energie monstrueuse du dragon entoure doucement les petit cocons douillets des tentes pour s’y infiltrer à la moindre occasion. Cela empêche de dormir. Le sommeil est trop léger pour bien se reposer. Les esprits s’échauffent sans pour autant réchauffer le corps. Personne n’ose bouger et pourtant… Et pourtant il est temps de partir. Et pourtant personnes ne bouge. Chacun sait qu’il faut mais personne n’ose bouger pour aller braver le froid. Le temps passe dans ce demi-sommeil général et il passe trop. Déjà le soleil se lève. Mais ce jour-ci, il se lève pour le dragon. Après le petit déjeuner plus le démontage du camps et il est déjà 10h30. La neige n’est plus praticable pour longtemps est pourtant il y a 500 mètres à grimper et 300 à descendre. Première erreur.

 

Everybody falls asleep. Or try to. Cold rules outside. Going for a pee became a real adventure. Shoes are freezing. Stars are shining in the sky. The terrific dragon’s energy surround our cocoons. It’s keeping us awake. We can’t really rest. Nobody’s got the force to move, even if we all know it is time to leave, no one wants to face the cold air. Time goes by. Too much time. Sun is rising. Rising for the dragon. After breakfast taking down the tents it is already 10:30 am. The snow won’t be passable for long, and there’s still 500 meters to climb , 300 to walk down. First mistake.

 

J’ai pensé à réveiller tout le monde vers 4h mais j’ai pas réussi. Pourtant j’était en forme, prêt à partir, mais non. Moi aussi. Moi aussi. Moi aussi. Personne n’a agit. Voila les pièges du donjon. Ils rodent jours et nuits tout autour.

 

I thought I should wake everyone up at 4am but I couldn’t. I was ready to leave. So was I. Me too. Me too. Nobody acted. These are the dungeon traps. They are prowling night and days around us.

 

To be continued...

 

(et des photos ici)

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

On est partis!

January 1, 2015

1/3
Please reload

Recent Posts

October 20, 2015

September 16, 2015

September 6, 2015

August 22, 2015

July 14, 2015

July 1, 2015

May 13, 2015

Please reload

Archive
Follow Us