• Facebook Grunge

Meeting the dragon

April 30, 2015

La neige porte malgré l’heure tardive. Mais surement pas pour longtemps. L’équipée s’engage directement sur des pentes Sud. Entre falaise et vieilles coulée d’avalanche, la progression est lente mais efficace. Il y a un premier passage raide à tracer dans la neige après une coulées.

 

Snow is good even if it is late. But it is probably not going to last. The team take the south slopes' direction. Between cliffs and avalanches corridors, we progress slowly but surely. First steep slope in snow slide.

 

Plus haut on peut voir la neige qui a cassée par plaque entière. Cette fois on y est. Le dragon est réveillé. Pour le moment on est protégé par le plat du Donin mais on va à nouveau surplomber des falaises donnant sur l’Ouest et puis pire encore, les derniers mètres sont exposés Sud. Juste au dessous du Four. Et le soleil tape rude. Pas un nuage.

 

Higher, we can see the snow which broke the whole patch. He we are. The dragon is awake. We are still protect by The Donin plateau but we are about to overhang the cliffs on the west side and worse, the last meters exposed south. Just above Le Four. And sun is beating down hard. Not even a cloud.

 

Après la première grimpe de Charly, Nicolas prend le relais et emmène azimut tout le groupe par un pan herbeux sur les flanc Ouest. Encore une ancienne coulée à traverser et la progression se fait sous l’imposante falaise du Sex noir. Devant, Nicolas et Charly se relayent à faire de belles traces pour Sarah et Aurélien.

 

After Charly’s first climbing, Nicolas take over from him and ramble through and guide the group in a grassy section on the west side. Another old snow slide to cross and the ascent is progressing under  Sex Noir huge cliffs. 

 

Là, le flanc sur lequel on se trouve est bien raide encore… on fait de belle traces pour les copains mais on avance vite. Si ça craque ici, on tombe directement 200 mètres plus bas. Plus loin, on voit un peu d’herbe sur un replat dominant le plateaux. On fera une pause là bas. 

 

Once again we struggle ahead on really steep slope. We try to move fast, because if we fall it is for 200 meters below… Further, we can see some grass on a ledge. This is where we’ll take a little break.

 

La longue traversée Ouest se fait sans encombre mais la tension augmente de plus en plus. Tous se demande à quel moment le piège va se déclencher. Une petite gorgée d’eau sur la zone de sureté et il reste à grimper le Four. 

En plein Sud.  Il y a environ 200 mètres avant de pouvoir piétiner les bords du Four. Sur un mur blanc et vierge. La progression se fait en long zig zag. Il faut trouver le juste milieu entre monter mais pas trop. Sinon on se fatigue plus que ce que l’on avance. Piolet côté montagne, coup de pied dans la neige, on assure toujours son maintien dans la neige, sur ses pieds. On s’accroche à la neige. Cette surface instable. On s’y livre totalement. Plus le temps passe, plus les pieds disparaissent profondément dans la neige. Mais ça va, c’est pas encore de la nage. Ça fatigue quand même. Un dizaine de pas en rythme. On souffle 3 seconde sur place. On repars pour une dizaine de pas, on enclenche le prochain virage. Piolet change de main, on souffle. On se relance. On s’assure de ne pas faire de geste au hasard. Au dessous il y a toujours la falaise, le vide. Pas de glissade autorisée. La tête de l’équipée se relaye et Nico fait les traces. Derrière c’est beaucoup plus reposant. On a juste à poser les pieds dans les marches. On s’enfonce pas. Ça change tout. On avance, c’est tout… 

 

The west crossing take place without mishap but there is more and more nervous tension. We all wondered when the dragon’s trap will be launched. A swallow of water on the safety zone, and we go back to Le Four. Facing directly south. There is approximatively 200 meters before getting to it. We zigzag in order not to be to tired during the ascent. The important thing is to be stable on our feet, on the snow. We hang on to the snowy wall, unstable area. We take a deep breath for 3 seconds on we keep on moving forward for a dozen steps before the next bend. We take the ice axe in the other hand, we breathe again, trying to control every step we take. The cliff is still under our feet, no slipping allowed. We just go on, that’s all.

 

Crakkkk. D’un coup un sinistre craquement se fait entendre suivi d’un tremblement. Ça dure à peine une seconde mais c’est 4 vies en même temps qui défilent pendant ce bref instant.

 

« Craaaaaaaccck » 

Suddenly, a spooky crackle, followed by a trembling. We all see our lives flash before our eyes.

 

T’a entendu, t’as sentis ?

Ouai!

 

« Did you hear that? Did you feel it? » 

« Yes..! »

 

Derrière y’a Sarah et Aurélien cent mètre plus loin. Ils l’ont ressentis aussi et ils font dans leur froc. Ou plutôt, c’est tellement puissant qu’on se sent directement mort. On est là au mauvais moment ou pas. C’est à dire que le sentiment de peur n’a même pas lieu d’être. On est soit mort, soit en vie. C’est tout.

 

Behind, there are Sarah and Aurélien, a hundred meters further. They felt it too and they are shitting their pants. There was so much power in that trembling. Wrong place at the wrong time. You don’t even need to be scared. Either you are dead, either you are alive. That’s it.

 

Magnez vous derrière, faut accélérer!

 

« Move faster guys! » 

 

C’est tout le pan en entier qui risque de céder. Nicolas et Charly sont cent mètre devant Aurélien et Sarah mais tout le monde à sentis la même intensité. 

Faut partir d’ici fissa ou le dragon vas nous manger tout cru, avant même de passe au four.

 

The whole patch can fall any moment. We have to get away from here before the dragon eats us alive.

 

Du coup, bah tout le monde accélère. C’est là qu’on se sert des prières et des gris gris. D’un coup on répartis remarquablement bien son poids sur chaque millimètres de la plante de ses crampons. Les runes magique s’activent pour alléger tout le groupe. Finalement, tout le monde arrive en haut sain et sauf. Il n’y aura eu qu’une seule attaque. Le donjon a laisser ouvertes ses portes. C’est une immense étendue de dunes blanches qui s’étend face au grimpeurs. Tout est blanc de vie. Seul quelques araignées se déplacent à la surface de la neige. Elles sont les yeux du dragon ? Tout autour, il y a des sommets bien plus hauts, des crêtes, des arrêtes, des cheminées. La demeure des non-humains. Le genre d’endroit que l’on peut admirer mais où l’on ne se sent pas vraiment à sa place.

 

Everybody speed up and use prayers and gris-gris. We centralise our weight at the point of the cramps. Magical spells activate to make each one of us lighter. Finally we all get to the top safely. There was only one assault. The dungeon opened its doors. It is a huge area of white dunes that stands in front of the climbers. All around , many summit much higher, house of the non living. Kind of place you can stare at but you don’t really feel like you belong to it though.

 

On est en vie. Mais c’est que le début. Le col de la Selle est encore plus loin. On commencera à redescendre vers la cabane des Audannes seulement après ce col. En attendant on va encore brasser de la neige mais c’est beaucoup moins exposé. 

 

We are alive, but it is just the beginning. La Selle’s pass is further, and we’ll start going down to the Cabane des Audannes after this pass. Until then we nearly have to swim in the snow, but at least we not as exposed as before.

 

Finalement, ils arrivent tous sur le col. C’est Nico qui a tracé pour tout le monde. Y’a plus qu’a descendre vers la cabane. Il se fait bien tard, peut être 14 heures et le soleil a frappé toute la journée. Mais un petit vent du bas de la vallée venant de l’Est à maintenu la neige fraiche. Même si tout le monde s’enfonce un peu c’est largement supportable. Les montagnes restent tranquille pour cette fois.

 

At last we all get to the pass. Nico traced the way for everyone. We just have to get to the hut now. It is late, maybe 2pm and sun shinned the whole morning. Fortunately east wind kept cool the snow. We all sink a bit but it is okay. Mountains are staying quiet this time. 

 

Regardez au Nord. C’est le col des Eaux Froides. Demain nous y passerons. Depuis la cabane il n’y a pas grand chose à monter.

 

Look north. It is Les Eaux froides’s pass. Tomorrow we’ll be there, from the hut there is not that much to climb.

 

La vallée que nos amis descendent fini sur un lac invisible -car sous la neige- avant d’obliquer vers le Valais, vers le Sud. Ici, à 2500 mètres d’altitude, caché derrière une bute ronde de neige, se trouve la cabane des Audannes. Au Nord de cette cabane, il y a le col pour se diriger vers le Rawilpass. Vers la Suisse Allemande. C’est la route à prendre pour rejoindre Lenk et la Via Alpina. C’est pour cette Vial Alpina que nos compagnons doivent traverser ces montagnes, ces cols. Une fois qu’ils seront sur ce chemin ils seront en sécurité. Enfin ça, c’est ce qu’ils pensent. En attendant, ils arrivent en vue de la cabane. Toutes les fenêtre sont ouvertes. Ce qui prouve que la gardienne est bien là. Ils se sentent comme observés sans voir l’observateur en contournant le refuge pour trouver l’entrée. 

 

The valley we are following end up on a lake, invisible because of the snow. Next to it there is a hill, and the hut is just behind it. North, there is the pass leading to Rawyl, to german Switzerland, Lenk and the Via Alpina. This is why we have to cross these mountains, to find the Via Alpina which we hope will be a safer path.

There are now at the hut. Every window is open, which means the guard is here. They feel like someone is watching them as they turn around the hut to find the entrance.

 

Elle sait qu’on est là. Elle nous attend.

L’entrée se trouve derrière et une paire de ski y est posée devant.

Elle est seule.

C’est notre avantage. On lui apporte de la compagnie. Montrons nous courtois et tout se passera bien.

 

She knows we are here. She is waiting for us.

There are skis near the back door.

She is alone.

This is our advantage. We give her company. We must act gently and everything will be alright.

 

En effet l’accueil est chaleureux et simple. Elle sait qu’ils peuvent dormir dehors avec leurs tentes. Elle sait qu’ils n’on pas beaucoup d’argent pour payer une nuit confortable. Elle sait qu’ils n’auraient rien payé si elle n’avais pas été là cette période. Ils auraient profité de tout le confort sans scrupule gratuitement. Mais eux restent honnête. Profitent de la pause au chaud avant de devoir retourner dehors planter la tente. Même s’ils savent qu’elle va pas les laisser dehors. Rien n’est dit. Ils font sécher leurs tente au soleil pendant qu’ils prennent un thé à l’intérieur. 

 

Indeed, she welcomes us simply but warmly. She knows we can sleep outside in our tents. She also knows we don’t have a lot of money to pay a comfortable night. She knows is she had not been there they would not have payed anything during the period. We keep being honest, we enjoy the break in this warm place before pitching our tent outside. But inside of us we know she won’t let us out in the cold. But nothing is said , so we just enjoy our tea inside, as our tents are drying in the sun.

 

Où aller vous ?

Au tibet.

Depuis où ?

De France.

Hm bien. J’ai beaucoup voyagé aussi. J’était comme vous. Eh dites moi, nous n’auriez rien payé et profité de la partie hivernale du refuge si je n’avais pas été là.

Hm oui.

Je comprend. C’est pas correct. Mais j’était comme vous, j’aurais fait pareil à l’époque. Vous êtes honnêtes. Vous n’aurez qu’a dormir dans le dortoir gratuitement si personne d’autre ne vient. Demain vous franchirez le col des Eaux Froides rapidement si vous vous reposez bien cette nuit. 50 minutes, 1 heure pas plus. 

 

« Where are you going ? 

-Tibet

-Where are you from?

-France. 

-Nice. I travelled a lot too. I was just like you. But tell me one thing, if I had not been there you would not have payed and used the winter part of the hut, wouldn’t you?

-Honestly, you are right.

-I understand. That is not fair. But I was just like you, I would have done the same if I was you. You are honest. You can sleep in the dormitory for free if nobody shows up.

Tomorrow you’ll reach les Eaux froides’ pass really fast if you get some rest tonight. 1 hour max. » 

 

L’après midi passe tranquillement à l’abri du refuge. Les affaires sèchent. Sieste au soleil pour l’un, à l’ombre pour l’autre. On récupère tranquillement des émotions du matin. On réfléchi à l’erreur dès le début. 

 

We spend the afternoon in the refuge. Our stuff are drying. Nap in the sun for one, in the shade for another. We recover from the morning thrills. We think about out mistakes.

 

Demain on partira à 6h. Levés à 4h. On se fera pas avoir deux fois, déjà on l’a échappé belle.

 

« Tomorrow, we’ll leave at 6am. Wake up at 4. We won’t do the same mistake twice. We already had a narrow escape » 

 

La gardienne propose à manger pour tout le monde. Une très bonne soupe de légumes en grosse quantité. Et de la viande sur des pates. Sans parler de prix. Elle n’en aurait jamais parler si…

 

The guard offers to make dinner for everybody. A delicious soup, meat and pastas. She doesn’t talk about money. She would never have, but...

 

Au fait combien on vous doit pour le repas?

Bon. 15 chacun.

Merci.

Bonne nuit, bon voyage et ne faites pas de bruit demain en partant. Je vous laisse du pain pour le petit déjeuner. 

Adieu…

 

« By the way how much is it for the meal?

-Well, 15 each?

Thank you.

Have a good night and try not to make too much noise when you leave tomorrow. I give you some bred for breakfast.

Goodbye… » 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

On est partis!

January 1, 2015

1/3
Please reload

Recent Posts

October 20, 2015

September 16, 2015

September 6, 2015

August 22, 2015

July 14, 2015

July 1, 2015

May 13, 2015

Please reload

Archive
Follow Us