• Facebook Grunge

Bye bye Switzerland!

June 9, 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela fait quelques temps que nous n’avons pas donné de nouvelles, et pour cause, pour la première fois depuis des mois, on marche, pour de vrai, beaucoup et sans s’arrêter!

Il aura fallu tout de même un certain temps pour remettre la machine en route. Et pour finalement réussir à passer la frontière Suisse, à Vaduz ca n’aura pas été facile.

Voici donc les nouvelles depuis Altdorf!

Nous avons donc quitté nos chouettes amis Franzisca, Simon et leur petite famille, direction le Klausenpass, que nous avons passé sans encombre. Après cela nous avons tenté de rejoindre le Richeltipass, en vain. Après une nuit et une journée entière dans une cabane sous le col, le ghetto frigo, entourés d’avalanches et de brume, nous faisons finalement demi tour, on passera par la vallée une fois de plus. Le réveil à sonné à 5h30, on est parti à 18h…

Ce soir là on pensait marcher jusque Glarus histoire de s’avancer, puis on avait pas vraiment sommeil vu la journée hibernation qu’on venait de passer. On a marché. 10km. Et on est tombé sur le chapiteau de Zirkus Mugg, à Betschwanden. 

23h, on va quand même pas aller les réveiller… Oh une lumière à la fenêtre d’une roulotte. On saute sur l’occasion, on va frapper. Une charmante demoiselle nous ouvre, éberluée de voir 4 pèlerins, trempés jusqu’aux os, avec d’énormes sac à dos, devant sa porte et qui lui demande une place pour dormir. Mais elle nous emmène à une roulotte où nous pourrons passer la nuit. On discutera demain du pourquoi du comment on a atterri là!

Le lendemain matin, on fait connaissance avec le reste de l’équipe et de fil en aiguille on se retrouve à s’entrainer dans leur chapiteau, pendant que nos affaires sèchent au soleil, et puis on tache de préparer un spectacle pour les enfants et nos hôtes pour le soir.

Le spectacle, c’était n’importe quoi, du nowhere circus tout craché. Mais c’était chouette quand même!

 

It has been a while since the last time we gave you some fresh news, for the first time in months, we walk, for real, a lot and non stop!

Of course the machine took some time to get back to work, and to cross the swiss frontier, Vaduz, it has not been easy!

So here are the news since Altdorf

We said goodbye to our friends Franzisca, Simon and their family, direction Klausenpass, which we easily pass. Then we tried to pass Richeltipass, in vain. After a night and a whole day in a hut, right under the pass, ghetto frigo as we called it, surrounded by avalanches and fog, we finally decided to go back down and cross through the valley, once again. Alarm ringed at 5:30am, we left at 6pm…

That night we thought we would walk til Glarus, to walk faster on the road, and we didn’t wanted to sleep regarding the hibernation day we just spent in the ghetto frigo… So we walked. 10km. And we saw Zirkus Mugg’s circus tent, in Betschwanden.

11pm, we can’t wake them up… Oh! A light in one of the caravan! Let’s knock at the door. A charming lady opens, extremely surprised to see us there, at this time of the night, wet, and with huge backpacks, asking for a place to sleep. She lead us to a caravan where we can spend the night and we will talk tomorrow about how we ended here.

We meet the rest of the team in the morning and one thing leading to another, we finish training in the tent, while our clothes dry in the sun, and we prepare a little show for the kids and our hosts for the evening.

The show was completely crazy, nowhere circus style. But that was fun!

 

On reprend la route, on marche deux jours, jusque Sargans, dernière étape Suisse avant de lui dire au revoir pour de bon. Forcément on y a rencontré quelqu’un, on pouvait pas s’en aller comme ça.

On passe une première nuit sous la tente, devant l’Eglise, et le matin, on tombe sur Stephan, il joue de la guitare pour un mariage dans  cette même Eglise. On discute, et très vite il nous invite chez lui! On y passera deux jours, à faire de l’acro dans le jardin, barbeuc au bord du lac, marché médiéval…!

Un bon programme pour notre dernière week end en Suisse!

 

We go back on the road and walked for two days, til Sargans, last swiss station before saying goodbye, for real. Obviously, we met someone, we couldn’t just leave like this.

First night, in the tent in the church’s garden, and in the morning we meet Stephan, he is playing guitar for a wedding in the same church. We discuss, and he invite us to his house. We spent 2 days there, acrobatics in the garden, bbq at the lake, middle age market..!

A good program for our last swiss week end.

 

Et lundi dernier, on est reparti, et la prophétie de Vaduz s’est enfin accomplie! Liechtenstein enfin! On y passera seulement quelques heures avant de passer en Autriche, à Feldkirch, sans même s’en rendre compte.

Là bas, on tombe sur Jean Jacques Scooter-Beer qui nous escorte, avec son scooter et 4 bières, jusqu’à un monastère tibétain dans lequel on passe la nuit en échange d’un petit peu de ménage le lendemain matin.

Et c’est reparti. Le soleil commence à taper sévèrement, et on s’élève tout doucement dans les montagnes! Saint Gerold, Buchboden, et puis Schroken. Après avoir passé la pause du midi avec Jean Jacques Fromage à discuter voyage on débarque dans ce petit village. Tout est fermé. On ne sait pas encore ou dormir, on a pas de carte, et presque plus rien à manger. On demande à une dame devant l’Eglise si demain le supermarché est ouvert. Elle nous dit que non, demain c’est férié, mais que si on le souhaite, on peut l’attendre chez elle, et qu’à son retour elle et sa famille nous donnerons à manger et on pourra planter nos tentes dans le jardin.

On y va. On attend. Michelle, et sa famille rentrent chez eux et nous ouvrent la porte de leur maison. Pas besoin de planter les tentes, ils ont de la place à l’étage de leur superbe maison.

On est nourris comme des rois. Nicolas se lève à 5h30 pour aider le fils et le père avec les vaches puis on se retrouve tous autour d’un copieux petit déjeuner, en famille!

On reprend la route, le ventre plein, et nos sacs aussi. Michelle, elle veut pas qu’on meure de faim alors elle nous donne deux énormes pains, du miel, de la confiture, des pommes, de la viande séchée, du paté… Grosses accolades, et on se dit à bientôt, même si bientôt c’est certainement pas tout de suite.

 

So last monday, we left Sargans, and Vaduz’s prophecy happened! Liechtenstein, finally! We just spent few hours there before reaching Austria, and Feldkirch, without even noticing it.

There, we met Jean Jacques Scooter-Beer, he escorts us to a buddhist monastery where we can spend the night in exchange of some cleaning in the morning.

Let’s go again. Sun is beating hard and we slowly go up in the mountains! Saint Gerold, Buchboden and Schroken.

After lunch with Jean Jacques cheese, talking travel, we end up in this small village. Everything is closed. We don’t know where to sleep, we have no maps, and nearly nothing to eat. We ask a lady in front of the church if the supermarket is open tomorrow. It is not. But if we want we can wait for her and her family at their house and when they come back they gave us some food and we can camp in the garden.

Here we go. We wait. Michelle and her family come back. We are hosted like kings, and no need to plant the tents, they have room enough for us inside the house. Nicolas wakes up at 5:30am to help the son and the father take care of the cows and we all gathered around a huge breakfast. We go back on the road, stomach and backpacks full. Michelle, she won’t let us die starving in the mountains, she gave us 2 huge pieces of bred, honey, marmelade, meat, fruits… We hugged and say goodbye, see you soon, even if soon might be in a few years!

 

Direction Oberdorf, l’Allemagne! Le soleil est toujours de la partie et les chemins de plus en plus beaux. On passe presque toute la journée à marcher à 2000mètres d’altitude. On est bien.

On s’arrête pour camper près d’une rivière, à quelques kilomètres d’Oberdorf et on tombe sur Karol et Karol! Ils voulaient passer un week end en montagne, mais finalement ils se sont arrêtés là car leurs sacs étaient beaucoup trop lourds… On partage le repas et le lendemain matin on repart ensemble pour Oberdorf. On s’arrête près d’un lac, ils nous offrent le restaurant, et leurs restent de nourriture de camping et puis on se quitte après avoir passé un chouette moment ensemble. Ils rentrent chez eux en train, et nous reprenons la marche pour se trouver un endroit ou camper. On grimpe 400mètres et on s’installe près d’un petit lac. L’orage gronde pendant la nuit, mais au réveil le ciel est bleu et il fait encore très chaud. Un premier col et on passe de nouveau la journée à 2000mètres d’altitude, sur de petits chemins à flanc de montagne. Le timing est parfait pour notre arrivée à Prinz Leopold Hutte, juste avant un nouvel orage. On s’étale dans cette superbe cabane, le summum du luxe à coté du ghetto frigo du Richeltipass. Et comme les jours précédents, on se réveille sous le soleil. Un premier col, puis une pause au Schrekensee avant de remonter encore passer encore un bon moment à 2000 et rejoindre Tannheim, coté autrichien cette fois ci. On s’offre un restaurant pour se récompenser de notre semaine de marche intensive avant d’aller camper, une fois de plus pile poil avant que l’orage ne se déclare.

 

Direction Oberdorf, Germany! Sun is still there and the path more and more beautiful. We spent the day walking at 2000meters hight. It feels really good.

We stop camping near a river, few kilometers from Oberdorf, and we run into Karol and Karol, two Polish guys! They wanted to spend the week end in the mountains but they stopped their because of their backpacks, too heavy… We share a meal and we walked together to Oberdorf when the morning comes. Little break at the lake, they offer us the restaurant and what’s left of their camping food and while they go back home by train, we walk to find a camping place. We climb 400meters and stop in a small lake. Outside storm is roaring, but in the morning, the sky is blue and the sun is hot as hell.

A first pass, and we spent again a day at 2000meters, on little path on the mountain side. Perfect timing when we arrived at Prinz Leopold Hutte, just before the storm. We make ourselves comfortable in the caban, summum of luxury compared to the ghetto frigo. 

Like the previous days, we wake up in the sun. A first pass, lunch at schrekensee before going up again for a long walk at 2000meters and reach Tannheim, Austrian side. We allow ourselves a little restaurant as a reward for our intense week walking and we put the tents up, right before the storm once again.

 

Au réveil le ciel est gris, mais ça fait du bien, un peu de fraicheur. Ce sera une journée tranquille pour rejoindre Fussen, de nouveau en Allemagne. 800mètres à monter pour atteindre le col, et 1000 mètres à descendre. La fin de la descente se fait sous la pluie. Un véritable déluge. On est trempés jusqu’aux os lorsqu’on arrive en ville, ça faisait longtemps que ça n’était pas arrivé. 

On s’arrête au bar du marché, où nous passerons la journée. On grignote, on se promène dans les jolies rues pavées, on joue aux légos. Et puis on rencontre Marius. On lui demande s’il n’y aurait pas un temple tibétain où passer la nuit. Il se démène pour trouver quelque chose, en vain. Bien décidé à nous trouver un endroit au sec pour dormir, il nous invite à monter chez lui pour un café, le temps de passer quelques coups de fils. 

Puis on se fait inviter chez les voisins, on y passe la soirée, comme de vieux potes, de fil en aiguille on fini par décider de rester jeudi pour faire de la rue dans la ville et peut être même une scène ouverte dans une ancienne usine. Demain si ça nous dit on pourra même aller skater, on est tombé sur une fine équipe de skateurs qui ont leur propre skate parc!

Après cela on repart avec Severin, c’est lui qui nous accueille, dans le salon de son petit appartement de skateur, en bordel organisé!

Ce matin il nous laisse l’appart, avec les clefs. La journée vient de commencer, qui sait ce qui nous attend inchallah?

 

We wake up and the sky is grey, but that’s not bad, a little fresh air is always welcomed. We will reach Fussen, Germany again, quickly, 800meters to climb to the pass, 1000 to reach the city. The end of the descent is under the rain. A real deluge. We are completely wet when we arrived in the city. It has not happened for a long time!

We stop in the market’s bar and stay there the whole afternoon, eating, wandering in the lovely paved streets, playing with legos. And we meet Marius. We ask him if there is a buddhist temple somewhere in Fussen to spend the night. There is nothing but he try hard to find us a place to stay. He invites us for coffee in his knew flat while he is calling friends to host us.

Then we are invited by the neighbors, we spent the evening there, like old friends. They told us is we stay til Thursday we could perform in an open stage in an old factory and tomorrow if we like to, we can go skate with them, they all skate and have their own skate park!

We leave with Severin, he is welcoming us the living room of his skater's apartment, an organized mess!

Today he let us his house, and the keys while he is working. The day just begun, who knows what is awaiting us, inchallah?

Please reload

Featured Posts

On est partis!

January 1, 2015

1/3
Please reload

Recent Posts

October 20, 2015

September 16, 2015

September 6, 2015

August 22, 2015

July 14, 2015

July 1, 2015